#avionsenlair pour promouvoir l'aérien et dénoncer l'aéro-bashing

Airbus en transparence

Airbus en transparence

By on Fév 26, 2021

2+

Soucieux de démontrer sa pleine implication dans le décarbonation de ses productions, l’avionneur Européen a été le premier à fournir les données chiffrant pour les 2 décennies à venir, les rejets de l’ensemble des appareils qu’il a produits

Etabli selon le standard de comptabilité international “Greenhouse Gas Protocol (GHG)”, qui mesure notamment les émissions issues de l’utilisation des produits d’une entreprise par le consommateur final (périmètre dit “scope 3”), le document prévoit que les 863 appareils livrés en 2019 émettront un total de 740 millions de tonnes de CO2 au cours de leur durée d’utilisation par les compagnies aériennes, estimée à 22 ans. Soit 66,6 grammes de CO2 par passager au kilomètre, sur la base d’un un taux d’occupation moyen des avions de 82,5% constaté sur l’année de référence.

A titre de comparaison  les automobiles mises sur le marché en 2019 en Europe émettaient elles une moyenne de 122 g/km (Le taux moyen d’occupation d’une voiture est d’environ 1.7 passager).

“Nous prenons notre part de responsabilité, mais la décarbonation du secteur fait partie d’une transition plus vaste et plus complexe, à savoir la transition énergétique mondiale”

Julie Kitcher, la vice-présidente exécutive d’Airbus en charge du développement durable souligne que l’entreprise assume sa part de responsabilité et que ces chiffres pourraient rapidement évoluer à la baisse avec l’utilisation croissante de nouveaux carburants. Des gains qui devraient logiquement se cumuler avec les autres progrès du secteur, notamment au niveau de moteurs et des pratiques de vol. L’objectif étant d’atteindre le “zéro émission” en 2050.

Envie de partager cet article?

Post a Reply

468 ad

Vous aussi participez à la défense de l'aérien en diffusant nos articles

RSS
EMAIL
LINKEDIN
Share