#avionsenlair

Contenus signalés

Ces contenus ont été signalés sur le moteur de factualisation. Retrouvez la réponse que nous y avons apportée.


Forum vie mobile

Date du signalement : signalé le 22/12/2020 https://protectiondelaerien.fr/forum-vies-mobiles/


Intervention BFMTV

Date du signalement : 21/12/2020

Quand le PDG de la SNCF en personne est pris en flagrant délit de mauvaise foi sur le recyclage de l’air en cabine des avions

https://protectiondelaerien.fr/le-pdg-de-la-sncf-ne-manque-pas-dair/


Tromper son monde

Date du signalement : 26/03/2021

Dans un article intitulé “Pollution de l’air : le Parlement européen demande des normes plus strictes et plus protectrices”, le journal illustre son propos traitant essentiellement des émissions de particules fines avec un visuel présentant un avion. Or pour cette question il serait plus juste de se tourner vers les véritables activités génératrices de ces pollutions. Agriculture, chauffage résidentiel, industrie et déplacements routiers. Mauvais point donc ici pour Le Monde.

Pollution de l’air : le Parlement européen demande des normes plus strictes et plus protectrices (lemonde.fr)


Les jets privés dans le collimateur

Date du signalement : 27/05/2021

Un bel exemple d’article à charge, mêlant assez grossièrement idéologie écologique, détestation des riches et méconnaissance du sujet. A titre d’exemple les carburants aviation s’ils sont utilisés dans le cadre d’une société bénéficient effectivement d’une détaxe (comme toutes les compagnies), ce qui n’est évidemment plus le cas pour un propriétaire privé. Ainsi le litre de carburant pour jet (jetA1) atteint les 1,65€ taxes comprises sur de nombreux terrains (prix au 27/05/2021). Quid de l’avantage comparatif dans ce cas?

Un avion sur dix partant de France est un jet privé, une aberration climatique | Le HuffPost (huffingtonpost.fr)


TILT ou la mauvaise référence à l’aérien

Date du signalement : 12/06/2021

Prendre l’aviation comme référence pour dénoncer le chalutage profond est un bel exemple de bashing anti-aérien. Tilt cite une étude qui renvoie successivement à une page de The guardian et de Nature.com, lesquelles utilisent l’aérien comme référence (mais pas d’étude vraiment sourcée en fait). Un appel subliminal sans doute qui s’appuie sur et participe à la diabolisation des activités aériennes dont elle fait bien entendu l’exemple à ne pas suivre. Quid du numérique qui fait pire et qui affiche un taux de croissance qui laisse l’avion loin derrière?

Non au chalutage profond ! (tilt.green)

RSS
EMAIL
LINKEDIN
Share