#avionsenlair pour promouvoir l'aérien et dénoncer l'aéro-bashing

Déclaration de Toulouse : un essai à transformer

Déclaration de Toulouse : un essai à transformer

By on Fév 8, 2022

0

Bilan du sommet  international sur la décarbonation de l’aviation civile

Principalement promu par Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des transports, le sommet de Toulouse sur l’aviation durable s’est tenu les 3 et 4 février. On peut dire qu’il s’agit d’un succès puisque 42 pays ont signé une déclaration commune visant à atteindre la neutralité carbone en 2050. De nombreux industriels du secteur ont officiellement soutenu cette déclaration comme Airbus, Air France/KLM, Dassault Aviation ou Thalès ainsi que de nombreuses associations et organisations professionnelles. L’OACI doit maintenant se pencher sur le sujet en septembre.

Un bon point pour La France

Cet objectif est fondamental pour la France afin de protéger ce secteur industriel où elle est en pointe. Un bon point aussi pour le transport aérien en général qui est sous le feu des critiques (rarement argumentées) de certaines ONG comme Greenpeace qui appellent à la décroissance du secteur bien qu’il représente moins de 3% des émissions totales de gaz à effet de serre.

De nombreux apôtres de l‘aéro-bashing ont d´’ailleurs raillé cette déclaration commune sur les réseaux sociaux en même temps qu’ une poignée d’opposants au secteur manifestaient devant l’aéroport de Blagnac. Tous ont regretté que cette déclaration ne comporte pas d´’objectif de décroissance et qu’elle n’ait pas de caractère contraignant.

A considérer plus positivement ces absences, on peut plutôt y voir une marque de confiance envers le secteur aérien qui fait déjà beaucoup pour réduire son empreinte (contrairement à d’autres activités économiques bien plus polluantes). Personne ne niera qu’il a tout intérêt à tenir ces objectifs.

Envie de partager cet article?

Post a Reply

468 ad

Vous aussi participez à la défense de l'aérien en diffusant nos articles

RSS
EMAIL
LINKEDIN
Share