#avionsenlair

L’aéro s’ouvre aux écolos

L’aéro s’ouvre aux écolos

By on Avr 1, 2021

0

Les autorités et l’Etat se sont récemment concertés suite aux récents événements ayant conduit des groupes d’activistes écologistes sur les pistes d’aéroports. Face à ces manifestations d’intérêt répétées pour les aires de mouvements, une proposition de loi pourrait être portée à l’assemblée par le député Auvoix également  président de la commission de la pêche du Parlement européen.

Le député a interrogé des associations militantes concernées. Leur représentant, bûcheron en recherche d’emploi à Notre Dame des Landes, aurait déclaré : “les aéroports sont reconnus pour la richesse de leur biodiversité et nous aimons nous y promener”.

Emu le parlementaire aurait donc souhaité faciliter l’accès à ces grands espaces aux amoureux de la nature. La proposition de loi intégrera une mesure visant à faire modifier les arrêtés préfectoraux en vigueur afin permettre à toutes celles et ceux qui le souhaitent de se rendre sur les pistes quand bon leur semble. Un badge vert permanent serait alors délivré par les BGTA en place dont un véhicule au moins devra être transformé en barraque à frite.

Il est nécessaire de réconcilier les écologistes avec le secteur aérien

La DGAC sera mise à contribution pour que la notion d’excursion de piste vienne s’ajouter à celle d’incursion déjà bien connue des pilotes. Elle devrait permettre de rendre les piétons prioritaires sur les avions qui pourraient en échange, et en cas d’urgence, obtenir une clairance spéciale pour se poser directement sur les taxiways.

Une étape encore à l’étude mais plus lointaine prévoirait également d’intégrer de nouvelles balises au bord des pistes. Selon nos sources officieuses, elles devraient être inspirées de celles du célèbre GR20. Cette mesure nécessiterait toutefois la création d’une commission citoyenne adhoc.

Par ailleurs et toujours dans le même esprit, la loi prévoit de demander aux exploitants d’aménager des accès dans les clôtures pour faciliter l’entrée des visiteurs. Cette mesure est une conséquence directe de la dernière excursion sur les parkings de CDG où un militant aurait malencontreusement déchiré son short en devant passer par dessus les barbelés. L’objectif étant ici d’éviter des plaintes à répétition qui pourraient encombrer les tribunaux.

Dans une dépêche à l’AFP, monsieur Auvoix affirme que ces mesures seront de nature à réconcilier les militants écologistes et le transport aérien. Il souligne par ailleurs la nécessité pour les acteurs de l’aérien d’accueillir ces mesures avec bienveillance.

Envie de partager cet article?

Post a Reply

468 ad

Vous aussi participez à la défense de l'aérien en diffusant nos articles

RSS
EMAIL
LINKEDIN
Share